التراث العربي و الجزائري
حللتم أهلا و نزلتم سهلا الرجاء منكم التسجيل في المنتدى لتعميم الفائدة

التراث العربي و الجزائري

كل ما يتعلق بالتراث من أحكام وألغاز و نكت وبوقالات و....
 
الرئيسيةس .و .جبحـثالأعضاءالمجموعاتالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 les extentions

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
Admin
Admin
avatar

عدد المساهمات : 111
تاريخ التسجيل : 06/04/2011
الموقع : http://stilsami.unblog.fr

مُساهمةموضوع: les extentions   الخميس أبريل 07, 2011 1:32 pm

Attention, fichiers sensibles. Les extensions qui suivent sont soit
intouchables, soit à manipuler avec précaution. En effet, certaines
d'entre elles ne peuvent être sauvegardées sous une autre appellation. A
défaut, vous risquez de ne plus accéder aux applications ou de générer
des messages d'erreur insolubles.

Les documents et les fichiers générés par un micro-ordinateur ne
seraient rien sans les logiciels ayant permis leur création. Il convient
donc d'examiner et de bien connaître les propriétés des fichiers
exécutables. Pour MSDOS, trois extensions de fichiers représentent des
programmes ou des séquences de commandes pouvant être lancées : .COM,
.EX et .BAT Windows, permet tant le lancement de programmes DOS.
reconnaît aussi ces extensions comme des logiciels. Mais il sait
également différencier les applications écrites spécifique ment pour
cette interface graphique. Nous examinerons donc ces extensions en
quatre partie. vues à partir de DOS ou de Windows.

.COM : définit un programme DOS de petite taille : le code et les don
nées ne peuvent excéder 64 Ko. Le format du fichier .COM diffère de
celui des fichiers .EX. Du fait de cette limitation en taille, cette
extension est utilisée pour des commandes simples comme celles du DOS,
pour le chargement de pilotes de périphériques ou pour de tout petits
logiciels.

Lancés à partir du prompt du DOS, leur emplacement sur le disque est
déterminé par l'importance de ce programme : doit-il être ou non
accessible de partout ? Ainsi, pour les commandes du DOS, la réponse est
positive. Voilà pourquoi elles se trouvent regroupées la plupart du
temps dans un répertoire C:\DOS, lequel est inclus dans le PATH (chemin
d'accès). Ce dernier se présente comme une variable d'environnement
définie dans le fichier système AUTOEXC.BAT qui détermine la manière
dont sont recherchés les logiciels sous DOS : tout d'abord dans le
répertoire courant, puis dans tous les répertoires spécifiés dans ledit
PATH. Les applications très importantes devront être pré sentes dans
l'un de ces derniers.

Celles plus accessoires seront placées ailleurs. et seuls un classe ment
et un rangement astucieux permettront de s'y retrouver (voir à ce sujet
le chapitre sur l'organisation du disque dur). En pratique, il est
possible de déplacer et de copier ces fichiers mais on ne peut pas les
renommer car toutes ces extensions s'avèrent déterminantes pour la bonne
exécution des logiciels.

Il n'est donc pas permis de les modifier, au risque d'interdire tout
lancement direct des commandes ou des logiciels que ces fichiers
contiennent. De même, certains noms étant déterminants, en particulier
pour les commandes du DOS, on comme trait donc là aussi une erreur en
voulant les renommer. Quant à la destruction de tels fichier. elle
serait synonyme de disparition d'un logiciel ou d'une commande DOS.

Par conséquent, il faut prendre garde, lors d'un "ménage" sur son disque
dur, à tous ces fichiers système. De même, il semble préférable de ne
pas utiliser ces extensions pour stocker des documents. En effet, un
lance ment par mégarde de ce "faux fichier exécutable" provoquerait un
plantage irrémédiable de l'ordinateur.

.BAT : (pour batchfile ou fichier de commandes) est un fichier texte
regroupant un certain nombre de commandes DOS. Ce type de fichier peut
servir de passerelle pour lancer un logiciel. Ainsi, si une application
nécessite de charger des pilotes spécifiques avant son lancement, un
fichier batch sera le plus approprié. Il se modifie ou se consulte
facilement avec les commandes EDIT et TYPE du DOS ou avec le programme
Notepad sous Windows. Là aussi, l'emplacement physique du fichier batch
sera déterminé par l'importance de celui-ci'

.EXE : définit des programmes exécutables dont la taille peut être
supérieure à 64 Ko. Les logiciels utilisent donc ce type d'extension.
Ils sont lancés directement à partir de la ligne de commande du DOS et
localisés sur le disque suivant la séquence de recherche précisée plus
haut. Comme pour les autres fichiers exécutables, leur emplacement
physique dépend de l'importance du logiciel et de son accessibilité.
Avec les fichiers .COM, ils sont la cible préférée des virus qui peu
vent s'en servir pour se loger et se reproduire.

.EXE Windows : les logiciels écrits spécifiquement pour Windows
utilisent aussi l'extension .EX, mais le format interne du fichier est
différent. Un fichier .EX sous DOS com prend un entête définissant les
caractéristiques du logiciel en particulier : la taille du code
exécutable et celle des données ainsi que l'adresse de départ de ce
programme. Les fichiers Windows comprennent toujours cet entête mais son
exécution sous DOS. et donc le lancement à cette adresse de départ
précédemment citée, provoque la plupart du temps l'apparition du message
"Ce pro gramme nécessite Microsoft Windows", lequel signifie que le
logiciel doit être exécuté à partir de Windows. Les plus évolués d'entre
eux se chargent de lancer Windows à votre place puis démarrent
l'application concernée.

Le standard de fichier .EXE Windows comprend ensuite le code et les
données proprement dites du logiciel. Ce sont ces dernières qui sont
utilisées lors du lancement du logiciel sous Windows. Ils comprennent en
plus un certain nombre de ressources qui définissent les menu. les
icônes et les dialogues de l'interface utilisateur du programme.

La localisation de ces fichiers reste secondaire puisque ces logiciels
sont le plus souvent chargés à partir d'un double-clic sur une icône et
que la ligne de commande et ses propriétés permet tant le lancement sont
associées à cette icône. Seul le démarrage à partir de la commande
(Fichier/Exécuter) du Gestionnaire de programmes provoquera une
recherche du logiciel. Ainsi, si vous tapez NOTEPAD dans le dialogue de
lancement. Windows recherchera l'application bloc-notes suivant son
propre algorithme : premièrement le répertoire courant; deuxièmement le
répertoire d'installation de Windows (C:\WINDOWS) puis son
sous-répertoire System (C:\WINDOWS\SYSTEM) ; troisièmement les
répertoires spécifiés dans la commande PATH du DOS dans leur ordre
d'apparition. Il est donc bon de regrouper les utilitaires et les
logiciels les plus courants dans un répertoire accessible à tout moment
par ce mode de recherche. Comme pour les autres, on ne peut pas en
changer l'extension. Certains logiciels supporteront aussi assez mal
d'être renommés. Leur déplace ment vers d'autres répertoires est à
effectuer avec précaution : la plupart utilisent leur répertoire
d'origine pour rechercher des fichiers annexes comme des don née. des
modèle. etc. Le déplacement du programme sans qu'il soit accompagné de
ses fichiers annexes ne permettrait plus son exécution. Généralement, il
est d'ailleurs préférable de désinstaller puis de relancer
l'installation pour déplacer une application car celle-ci peut avoir
utilisé des fichiers .INI de Windows pour décrire l'emplacement physique
du logiciel.

.BIN et .DAT : (pour binary) comprennent des portions de code ou de
données réservées pour certains logiciels. Faisant alors partie
intégrante de l'un d'entre eux, ils ne doivent ni être déplacés ni
supprimés.

.CNV et .FLT : sont utilisées par Microsoft pour désigner des filtres de
conversion de fichiers, pour la première, et d'images, pour la seconde.
Ces fichiers sont installés dans les versions standards dans un
sous-répertoire du répertoire \WINDOWS\MSAPPS et peuvent être communs à
plusieurs applications. Ils ne doivent être ni installés ni supprimés "à
la main". Il est préférable d'utiliser le pro gramme d'installation du
logiciel (Word, par exemple) afin que les modifications soient prises en
compte par ce dernier. Les filtres .CNV et .FLT sont utilisés par les
options (Enregistrer sous) ou (Importer une image).

.DIC et .LEX : sont utilisées par Microsoft pour désigner les
dictionnaires ou les lexiques. Comme les extensions .CNVet .FLT .DICet
.LEX sont installées dans un répertoire bien particulier et peuvent être
communs à plusieurs logiciels. Les mêmes précautions d'emploi
s'appliquent donc ici aussi.

.DLL : (pour Dynamic Link Library) correspond à des fichiers désignant
des bibliothèques de codes dynamiques. Ils comprennent des fonctions ou
des portions de code qui peuvent être utilisées par un ou plusieurs
logiciels.

Les .DLL permettent en particulier de réduire la taille du code chargé
en mémoire, puisque si plusieurs instances d'une même application y font
appel, une et une seule instance de cette bibliothèque sera chargée en
mémoire. Ces fichiers ne doivent pas être déplacés s'ils se trouvent
dans les répertoires de Windows. On peut souvent se retrouver avec plu
sieurs versions d'une même DLL. Ainsi la DLL CTL3D (effets 3D pour les
boîtes de dialogue, origine Microsoft) se déclinent-elle en CTL3D,
CTL3DV1 et CTL3DV2. On est obligé de conserver ces versions tant que les
logiciels qui les utilisent sont toujours présents : ils ne pourraient
pas appeler des DLL plus récentes qu'eux.

.HLP (pour help) désigne les fichiers d'aide de Windows. Ils doivent
être conservés pour chacun des logiciels dont vous n'êtes pas tout à
fait familiarisé. A l'inverse. pour gagner de la place, ils pourront
être supprimés du disque dur lorsque ces derniers n'auront plus aucun
secret pour vous.

.OCX et .VBX : désignent des contrôles ou des objets graphiques
personnalisés pouvant être utilisés par plusieurs logiciels en même
temps (standards introduits par Visual Basic).

Ils doivent être installés dans le sous-répertoire System de Windows. et
pas ailleurs. Ils sont à conserver tant que les logiciels qui y
recourent sont présents et employés.

Les fichiers système et les pilotes
Paramètres d'initialisation, fontes, pilotes, gestionnaires de
périphérique, ces fichiers essentiels ne peuvent être supprimés
impunément.

.INI : (pour Init) définit des fichiers textes gérés par Windows et
comportant les paramètres d'initialisation du système ou de divers
logiciels. Windows com prend un certain nombre de fonctions accessibles
au programmeur permettant de lire et de mettre à jour ces fichiers. Ils
sont organisés en sections déterminées par leur nom placé entre crochets
([System], par exemple) et par des critères dans chacune d'elles.
Chaque critère est défini par une ligne "Critère=Paramètres".

Ces fichiers sont directement éditables et modifiables avec le
bloc-notes de Windows. Ils doivent se trouver soit dans le répertoire
Windows, soit dans celui du logiciel qui l'a créé. Ils ne peuvent être
supprimés qu'après la désinstallation du logiciel concerné car ce même
logiciel recréera son fichier d'initialisation en cas de destruction et
l'on risque de perturber le fonctionnement de ce dernier si des
paramètres très importants s'y trouvent inclus. Par exemple, un logiciel
d'envoi de fax par modem comme WinFax génère un fichier WINFAX.INI
contenant tous les paramètres d'installation et de paramétrage dudit
modem. Ce programme ne fonctionnera donc plus correcte ment en cas de
destruction de ce fichier ou s'il a été déplacé vers un autre
répertoire.

Windows, pour sa part, a un besoin vital des fichiers WIN.INI'
SYSTEM.INI et PROGMAN.INI' Il convient donc de ne pas les renommer ni
les supprimer

.CHK : est employée par l'utilitaire CHKDSK du DOS. Ces fichiers sont
générés lors d'erreurs ayant été trouvées dans la table d'allocation du
disque et en recourant à l'option (/F) de CHKDSK. Ils représentent en
fait des secteurs qui étaient vus comme utilisés par cette même table.
Lorsqu'on les rencontre, on peut les détruire sans regret. Ces fichiers
sont toujours créés dans le répertoire principal du disque.

Normalement, on ne les rencontre donc pas ailleurs. Il est bon de passer
régulière ment l'utilitaire CHKDSK. ou SCANDISK (son grand frère de la
version 6 du DOS), sur le ou les différents disques ædurs. Le plantage
de logiciels peut provoquer des erreurs d'allocation. Celles-ci n'auront
pas de lourdes conséquences lorsque seul de l'espace est perdu. En
revanche, ce sera beaucoup plus grave si la table d'allocation se
retrouve cor rompue. Recourir au CHKDSK une fois par semaine et
immédiatement après un redémarrage dû à un plantage d'un logiciel lors
d'une écriture semble être une bonne fréquence.

.FNT, .FON et .FOT : définissent des polices disponibles pour Windows.
Pour être effectivement vus par Windows, ces derniers doivent se trouver
dans le sous-répertoire System et avoir été installés par l'option
(Polices) du Panneau de configuration. Dans ce cas, ils ne pourront pas
être supprimés. La présence de nombreuses polices sous Windows consomme
beaucoup de mémoire et peut empêcher à force la bonne exécution de vos
logiciels favoris. Il devient alors nécessaire d'en supprimer
quelques-unes. Une option de ce même Panneau de configuration permet de
les retirer de la liste des polices installées et de les effacer du
disque. Il convient de prendre garde lors de leur écrasement car
certains logiciels installent leurs propres polices et ne fonctionneront
plus correctement sans elles (à l'instar de l'éditeur d'équations de
Word avec sa police MT Extra).

.GRP : représente les caractéristiques d'un groupe du Gestionnaire de
programmes de Windows. Le fichier PROGMAN.INI comprend la liste en clair
des fichiers groupes utilisés. Les fichiers .GRP ne peuvent être édités
directement car ce ne sont pas des fichiers textes.

Plutôt que de les supprimer directement, mieux vaut utiliser la commande
standard du Gestionnaire de programmes. Il est possible de les déplacer
vers un autre répertoire, sous réserve d'éditer soi-même le fichier
PROGMAN.INI avec le bloc notes pour y préciser le nouvel emplacement de
ces fichiers.

.LOG : est généralement utilisée pour des fichiers de démarrage ou la
mise en place de logiciels. Certains programmes d'installation emploient
.LOG pour un fichier historique afin de per mettre de vérifier le bon
déroule ment de celle-ci ou de localiser où une erreur s'est produite.
Malheureusement, ces derniers font rarement leur ménage, et il convient
donc de les supprimer après avoir vérifié qu'il s'agit bien de fichiers
historiques. Pour cela, il suffit de les éditer avec le bloc notes et de
s'assurer qu'ils com prennent bien, sous forme de texte, un historique
d'installation.

.PAR : est utilisée par le fichier SPARTPAR de Windows. Celui-ci
comprend la définition du fichier d'échange de la mémoire virtuelle. Il
ne faut en aucun cas le supprimer, au risque de devoir recréer ce
fichier d'échange par l'option (386 étendu) du Panneau de configuration.


.PIF : est utilisée par les fichiers d'information d'applications de
Windows. Ces derniers définis sent les caractéristiques de lance ment
d'un programme DOS : mode d'affichage, mémoire devant être allouée audit
pro gramme, etc. Ils peuvent être associés directement à une icône du
Gestionnaire de programmes. Il convient donc de ne pas les effacer, sauf
après la suppression du logiciel DOS concerné. Ces fichiers sont
éditables avec l'application PIFEDIT comprise dans Windows.

.REG : est utilisée par l'éditeur de registration de Windows. REGEDIT
Celui-ci définit les différents logiciels présents sur un ordinateur et
les options pouvant lui être associées. Ces informations se trouvent
incluses dans une base de données déterminée par le fichier REG.DAT et
employée par le Gestionnaire de fichiers. Le lancement d'une application
ou l'impression d'un fichier par ce même Gestionnaire ne seront
possibles que si ce logiciel a été enregistré. Il ne faut donc pas
supprimer le REG.DAT En revanche. les fichiers *.REG peuvent
éventuellement être effacés si le logiciel a déjà été enregistré dans la
base de données. On le vérifiera très facilement en lançant REGEDIT et
en constatant qu'il apparaît bien dans la liste des programmes présents.


.286 et .386 : sont des fichiers système de Windows. Ils comprennent des
pilotes ou portions de codes réservées suivant le type de processeur
présent sur la machine. Ils ne doivent pas être supprimés ni déplacés du
sous-répertoire System de Windows où on les trouve généralement.
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://altorat.yoo7.com
 
les extentions
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
التراث العربي و الجزائري :: اعلام ألي :: أنظمة التشغيل-
انتقل الى: